Questions concernant L'argumentation et l'Ingénu

Auteur  
# 07/06/2010 à 18:51 ADMIN
Ce post est destiné à accueillir vos questions concernant l'Ingénu ou l'objet d'étude l'argumentation : convaincre, persuader et délibérer.

Veuillez présenter votre message ainsi pour votre question :

Nom et prénom : ( votre nom et prénom )

Texte concerné (si la question est à propos d'un texte) : ( Le chapitre )

Question (s) : ( votre question )

Il sera fait en sorte qu'une réponse rapide vous soit donnée, si pour des raisons diverses vous ne voulez pas poser votre question sur ce forum écrivez à l'adresse que monsieur Rafalowicz vous a donné .
# 09/06/2010 à 22:08 Laura
Nom et prénom : Laura Jauseau

Question (s) : J'ai pas très bien compris la différence entre jésuite et janséniste, pouvez-vous la réexpliquer s'il vous plait ?
# 09/06/2010 à 22:16 M. Rafalowicz
Les jésuites et les jansénistes sont les deux camps adverses d'une querelle philosophique et religieuse du XVIIIe siècle.

La Compagnie de Jésus, fondée au XVIe siècle par saint Ignace de Loyola, a vite pris de l'importance et s'est caractérisée par son influence parmi les sphères supérieures de la société et sa morale souple pour l'époque.

Les jansénistes sont un courant hérétique fondé au XVIIe siècle sur une lecture extrémiste de saint Augustin, et ils ont une vision pessimiste de l'homme et de la grâce : Dieu se choisit quelques élus prédestinés et condamne les autres à l'Enfer.

Les jansénistes ont disparu à l'époque de Voltaire, mais les jésuites ont acquis une image de manipulateurs capables de pervertir les codes moraux et de conspirateurs visant à établir le pouvoir temporal du Pape. C'est l'image qu'en donne Voltaire dans L'Ingénu.

Est-ce suffisant ?
# 09/06/2010 à 22:34 Timothée Chéhab
Nom et prénom : Timothée Chéhab

Question : j'en profite pour vous demander de compléter :

Vous pourriez expliquer de nouveau les différentes sortes de grâces (efficace suffisante)?

Merci
# 09/06/2010 à 23:18 M. Rafalowicz
Il s'agit de deux visions opposées des relations entre la grâce divine et la volonté de l'homme.

Pour les jansénistes, tenants de la grâce efficace, l'homme a besoin de la grâce divine pour être bon, et n'a pas son mot à dire : s'il reçoit la grâce, il est sauvé, s'il ne la reçoit pas, il est perdu.

Pour les catholiques (et donc les jésuites) la grâce est nécessaire, mais doit recevoir l'accord de la volonté humaine, et même, la volonté humaine peut s'exercer vers le bien sans la grâce. Cette doctrine accorde donc plus de place à la liberté humaine.
# 10/06/2010 à 19:16 Laura
Oui ! merci beaucoup !
# 14/06/2010 à 13:01 Marie-Liesse Bacot
Question : pouvez-vous faire un rappel sur la Casuistique? s'applique t'elle qu'aux Jésuites ?
# 14/06/2010 à 15:42 Thomas Degeiter
si mes souvenirs sont bons, la casuistique est utilisée par les jésuites pour le "traitement" des fautes/péchés aux cas par cas.
# 14/06/2010 à 15:47 Thomas Degeiter
Le XVIIe siècle marque l'apogée de la casuistique chez les catholiques et chez les protestants. Le philosophe Blaise Pascal écrivit ses Provinciales en 1656, dans lesquelles il attaquait les Jésuites, en particulier la morale laxiste ( c-à-d beaucoup trop tolérante) dont ils faisaient preuve dans leur casuistique.
# 14/06/2010 à 16:10 Bacot
ça me va comme réponse,merci Thomas !
# 15/06/2010 à 12:01 julien Decré
Moi par contre je ne comprends toujours pas ce qu'est la casuistique :). quelqu'un pourrait-il devellopper?
Répondre à ce message

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site