Créer un site gratuitement Close

Jean de la Fontaine : Le pouvoir des Fables

Voici une image du texte :

La Fontaine

Si vous avez perdu ce texte et que vous voulez l'imprimer, cliquez sur ce lien pour le télécharger : http://www.megaupload.com/?d=2UQKTOHV

 

Les quelques points importants du texte :

  • Captatio benevolontiae sous deux aspects : tout d'abord par la flaterie directe ( mais c'est dans le paratexte ), ensuite et surtout par l'utilisation de références culturelles connues de M De Barillon qui se sent fier de les connaitre.
  • Distance critique vis à vis de la fable, de son pouvoir et du rôle du fabuliste : Elle ne sert qu'à attirer l'attention des gens pour ensuite discuter de sujets plus sérieux ( la guerre Angleterre/ France ), attention tout de même, sans la fable les gens ne pourraient pas écouter les discours sérieux... Elle joue donc un rôle capital, ce d'autant plus qu'elle est plus efficace que les discours violents et passionnés.
  • Mise en abyme : Une fable qui traite du pouvoir de la fable en utilisant une fable.
  • Victor Hugo attenue l'insulte potentielle  ( fable = manipulation des sots, or il écrit une fable à Monsieur de Barillon pour l'influencer ), en s'incluant dans les Athéniens amateures de fables.
  • Victor hugo blâme donc la simplicité et la naïveté des foules, mais fait aussi un éloge relatif de la fable  et de son pouvoir sur les fables

 

Les citations qui peuvent vous être utiles :

Le discours passionné et violent mais inutile : "il parla fortement"v.5, "exciter les âmes" v.8 ; "figures violentes " v.7, "tonna" v.9 ; " le vent emporta tout ; personne ne s'émut " v.10.

Le pouvoir de canalysateur des foules, de la fable : " L'assemblée à l'instant / Cria tout d'une voix "v.21

 

Le point culture :

Le " Philippe " auquel il est fait référence au vers 27, est le roi Philippe II de macédoine, qui à l'époque de la grèce antique était en guerre contre la cité d'Athène entre autre. Un orateur grecque : Démosthène ; écrivit alors les " Philippiques ", un recueil de discours attaquant Philippe II de Macédoine.

C'est à ces deux personnages de l'antiquité grecque qu'il est fait référence dans ce texte.

 

Deux problématiques pour étudier ce texte :

1) Quelle Image La Fontaine donne-t-il de l'argumentation dans ce texte ?

2) Ce poème relève-t-il du blâme ou de l'éloge ?

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site